Ministère de la Magie, 19 ans après

Venez jouer au Ministère de la Magie 19 ans après Harry Potter 7
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Harry Potter 8 : La nouvelle vie, par Kingsley Shacklebolt

Aller en bas 
AuteurMessage
Kingsley Shacklebolt
+ Ministre +
Kingsley Shacklebolt

Nombre de messages : 500
Age : 38
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Points de vie:
20/20  (20/20)
Point d'expérience:
0/100  (0/100)
Niveau: 1

MessageSujet: Harry Potter 8 : La nouvelle vie, par Kingsley Shacklebolt   Jeu 15 Nov - 22:41

Comme dit dans le titre, ma Fan Fic racontera Harry Potter 8 selon moi.

Sommaire :

Chapitre 1 : Le recommencement
Chapitre 2 : Où les actions répétitives sont bénéfiques
Chapitre 3 : Une routinière routine

La suite plus tard


Dernière édition par le Lun 24 Déc - 18:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ministere19ans.forumpro.fr
Kingsley Shacklebolt
+ Ministre +
Kingsley Shacklebolt

Nombre de messages : 500
Age : 38
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Points de vie:
20/20  (20/20)
Point d'expérience:
0/100  (0/100)
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Harry Potter 8 : La nouvelle vie, par Kingsley Shacklebolt   Mar 20 Nov - 16:31

Chapitre 1 : Le recommencement

Mercredi 15 août 2007, 4, square Grimaud, Londres


L’aube pointait sur cette maison tout à fait normale. Harry Potter était allongé dans son lit. Ginny, sa femme, était à côté de lui. D’un geste machinal, il toucha sa cicatrice. Il y avait dix-neuf ans qu’elle ne l’avait plus fait souffrir. Dix-neuf ans que tout se passait bien. Sauf que ce matin, il y avait mal. Sa cicatrice le brûlait. D’un petit geste, il réveilla Ginny et lui dit :
-Ginny ! Ma cicatrice ! Elle recommence à me faire mal. Quelque chose se prépare.
-Harry, tu es sûr ? Je dirais plutôt que c’est une douleur passagère. Tout à l’heure, ce n’y sera plus. Si tu crains quelque chose, envoie un hibou à Ron et Hermione.
Harry se leva et se dirigea vers Hedwige. Certes, elle était morte, mais il avait racheté une chouette exactement comme elle et l’avait nommée du même nom. Il prit le stylo qui était posé à côté d’une feuille de parchemin et écrivit :
Ron, Hermione
Ma cicatrice me fait mal. Retrouvons-nous sur le chemin de Traverse le Lundi 20 août. Nos enfants achèteront leurs fournitures ce jour. James n’a pas été renvoyé et Alb a été accepté. Lily est furieuse de ne pas pouvoir y aller cette année. Je crains que quelque chose ne se prépare.
Et chez vous ? Comment ça se passe ?
Harry

Il accrocha ce parchemin à la patte d’Hedwige et ouvrit la fenêtre, la laissant s’envoler dans la brise fraîche du matin. Étant sûr de ne pouvoir se rendormir, il embrassa Ginny et s’habilla. Puis il sortit de leur chambre et descendit l’escalier. En bas, il ne s’attendait pas à trouver ses fils. Mais ils étaient bien là, installés devant la télévision.
-Bonjour les garçons. Vous allez bien ?
-Ça va super, répondit James, l’aîné.
-Moi aussi papa, renchérit le cadet, Albus Severus.
-Vous êtes debout depuis combien de temps, demanda Harry.
-Bah… ça fait presque deux heures.
Harry consulta sa montre. Il la tenait de Prewett. Il était huit heures.
-Depuis plus de deux heures ! Vous êtes fous les enfants ! Vous devriez profiter de vos deux dernières semaines de vacances.
Puis il sortit du salon et alla dans la cuisine. Il se prépara son petit déjeuner et se dirigea vers la salle à manger. Là-bas, Lily déjeunait. Elle était la benjamine.
Harry avait 36 ans. Il était grand. Ses cheveux étaient toujours en bataille et sa cicatrice toujours présente. La seule chose qui avait changé ces dernières années était sa barbe. Il avait en effet décidé de la laisser pousser. Sa femme, elle avait 35 ans et n’avait eu pour seul changement que son nez cassé il y a presque 15 ans. En effet, elle avait joué au Quidditch dans la cour des grands avec les Harpies de Hollyhead au poste de poursuiveuse. Ginny travaillait à présent à la Gazette du Sorcier. James, leur fils aîné, avait 12 ans. Il ressemblait énormément à son grand-père et donc, à son père. Seuls les yeux différaient. Les siens étaient d’un marron profond. Il allait entrer en seconde année à Poudlard. Albus Severus, 11 ans, avait les cheveux roux et était myope. Il était petit pour son âge. Ses yeux étaient verts. Il allait entrer à Poudlard pour sa première année. Lily, enfin, avait de longs cheveux noirs et ne portait pas de lunettes. Ses yeux bleus donnaient l’impression de pénétrer votre esprit.
Harry posa son déjeuner et alla l’embrasser. Il alla ensuite s’asseoir et commença à manger. Alors qu’il venait de finir, Ginny descendit de la chambre. Harry prépara son petit déjeuner puis se prépara à partir pour le ministère. Il accrocha sa cape, prit sa mallette, dit au revoir à tout le monde et transplana.
Revenir en haut Aller en bas
http://ministere19ans.forumpro.fr
Kingsley Shacklebolt
+ Ministre +
Kingsley Shacklebolt

Nombre de messages : 500
Age : 38
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Points de vie:
20/20  (20/20)
Point d'expérience:
0/100  (0/100)
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Harry Potter 8 : La nouvelle vie, par Kingsley Shacklebolt   Mer 21 Nov - 19:16

Chapitre 2 : Où les actions répétitives sont bénéfiques


Harry était le chef du Département de la Justice Magique : il était Auror et siégeait au Magenmagot.
Il transplana directement devant son bureau. Sa secrétaire ne sourcilla pas mais elle l’interpella.
-Bonjour M. Potter. Un hibou est arrivé il y a deux minutes et M. Weasley vous attend dans votre bureau.
-Merci. Je vais aller le voir.
-La lettre, Monsieur Potter !
-Ah, excusez-moi.
Harry prit la lettre, l’ouvrit et rentra dans son bureau. Il la posa sur ses dossiers et serra la main de Ronald Weasley. Celui-ci était un vieil ami de Harry. Il était également Auror. Ses cheveux roux et ses tâches de rousseur n’avaient pas changé. Seules quelques rides commençaient à apparaître.
-Bonjour Harry, ça va ?
-Très bien Ron, et toi ?
-Moi, ça va, mais toi, non ! On a reçu ton hibou ce matin. Hermione est aussi inquiète que moi ! Enfin bon, on en reparlera plus tard. Au fait, elle me fait te dire que c’est O.K. pour le 21. Il faudra que l’on se libère.
-Pour ça, il n’y a pas de problème. Bon passons au boulot ! On a quoi aujourd’hui ?
-Il est neuf heures, moins cinq. On a une audience disciplinaire dans cinq minutes en salle d’audience 1. En tribunal restreint. J’ai eu la chance de pouvoir y aller. Tu as été nommé président de la session.
-Quel motif ? demanda Harry en se levant.
-Usage de la magie chez des sorciers de premier cycle. Répétitif. Pour l’instant, elle est suspendue de Poudlard.
-Elle ?
-Oui, Arriana Wordy, 13 ans, 3ème année à Poudlard, Excellent comportement, excellentes notes… Tu vois le portrait ? Toi, en fait !
-O.K., je vois.
Ils étaient actuellement dans le couloir. Ils se dirigèrent vers l’ascenseur, y montèrent et descendirent au 1er étage.
-Tu m’avais dit salle 1, Ron, c’est ça ?
-Oui, exactement.
-D’accord. Alohomora.
La porte de la salle s’ouvrit. Personne n’était encore arrivé. Harry et Ron entrèrent. Harry s’assit sur le siège du Président de session, et Ron à sa droite.
-Kingsley sera là ?
-Euh, je ne sais pas, regarde dans le dossier.
Harry prit le dossier posé sur son pupitre et l’ouvrit. Dedans se trouvait la liste des membres du tribunal. Il fut surpris lorsqu’il ne trouva pas Kingsley Shacklebolt, le Ministre de la Magie, mais encore plus lorsqu’il vit len nom de la personne qui serait à sa gauche. Hermione Weasley.
-Ron, tu savais que Hermione venait ?
-Pas du tout. Pourquoi ?
-Parce qu’elle est convoquée.
Au même moment, ils entendirent le bruit de l’ascenseur qui s’ouvrait. Il était neuf heures. Les membres de la commission arrivaient. Tous entrèrent dans la salle et se saluèrent. Puis ils s’assirent en hémicycle autour de la chaise sur laquelle l’élève s’assiérait. L’élève arriva. Elle s’assit. Une lueur d’appréhension passa dans son regard. Puis plus rien. Elle avait retrouvé une sérénité et une lucidité qui lui paraissaient habituelles.
Harry prit la parole.
-Mesdames, messieurs du Magenmagot ou du Département de la Justice, Mlle Arriana Wordy, étant donné que toutes les personnes convoquées sont présentes, je déclare cette séance ouverte. Mlle Wordy,
souhaitez-vous un avocat de la Défense ?
-Non, M. le Président de session.
-Bien. Vous êtes prêts ? Greffier ? Êtes-vous prêt?
-Oui, Monsieur.
Harry s’éclaircit la voix et reprit :
-Audience disciplinaire du 15 août en commission ayant pour objet d’examiner les infractions au décret de l’usage de la magie chez les sorciers de premier cycle reprochées à la dénommée Arriana Ève Wordy, domiciliée au 10, Lower Mosley, Manchester. La prévenue sera interrogée par Harry Potter, Directeur du département de la Justice Magique, Ronald Weasley, Auror et Hermione Weasley, Directrice du Bureau des Lois magiques. Greffier d’audience : Wilfried Barguy. Témoin de la défense : non demandé. L’accusée assurera elle-même sa défense. Les charges retenues contre la prévenue sont les suivantes : en parfaite connaissance de ses actes, après avoir reçu un premier avertissement du ministère de la Magie pour une infraction similaire, elle a sciemment et délibérément jeté des sortilèges ménagers dans une zone habitée pa des Moldus à la date du 15 juillet, 15h38, du 1er août, 18h14, ainsi que le 13 août à 12h56, en violation de l’alinéa C du décret sur la restriction de l’usage de la Magie chez les sorciers de premier cycle de 1875. Vous êtes bien Arriana Ève Wordy, domiciliée au 10, Lower Mosley, Manchester ?
-Oui, répondit Arriana d’une voix assurée.
-Il y a un mois, vous avez reçu un avertissement officie du ministère pour avoir fait un usage illégal de la magie, c’est bien cela ?
-Oui.
-Il y a deux semaines, vous avez reçu un avertissemen officiel du ministère pour avoir fait un usage illégal de la magie, c’est bien cela ?
-Oui.
-Et pourtant, vous avez utilisé ce même sortilège ménager dans ce jour du 13 août ?
-Oui.
-En sachant qu’il est interdit aux moins de dix-sept ans de recourir à la magie en dehors de l’école ?
-Oui.
-En sachant également que vous vous trouviez dans une zone abondamment peuplée de Moldus ?
-Oui, mais j’étais dans ma maison. Cette maison est créée dans le but de maîtriser les sortilèges. Il n’y avait donc aucun risque que ces Moldus de voisins que j’ai puissent découvrir que ma famille est une famille de sorciers.
-Soit, mais vous avez approuvé savoir qu’il est interdit aux moins de dix-sept ans de recourir à la magie en dehors de l’école. C’est pourtant ce que vous avez fait. Quelqu’un veut-il prendre la parole ?
Personne ne se manifesta.
-Bien, reprit Harry. Sa voix était restée calme et posée tout au long de l’interrogatoire. Je pense que seule vous pouvez nous éclairer sur les raisons qui vous poussaient à lancer ces sortilèges.
-Effectivement, je le pense aussi, répliquèrent ensemble Ron et Hermione.
-Je suis d’accord avec vous, répondit Arriana. Les seules raisons qui m’ont poussé à lancer ces sorts sont l’entraînement et la nécessité de lancer des sortilèges. Le collège nous a donné des sorts que nous étions sensés savoir. Je ne connaissais pas les sortilèges ménagers obligatoires.
-Soit, nous allons donc convoquer le directeur de Poudlard. Incantatem Poudlard Duructor.
C’est alors que la pièce s’emplit de fumée et que le professeur McGonagall apparut. Harry agita sa baguette et fit apparaître une chaise à côté d’Arriana.
-Asseyez-vous directrice McGonagall. Prononcez le serment.
-Bonjour M. Potter.
Je jure sur ma baguette magique et sur mon honneur de sorcier que ce que je dirai devant ce tribunal sera la stricte et entière vérité.
-Bien. Cette élève de votre école nous a déclaré que vous leur aviez donné des sortilèges à connaître.
-C’est exact, confirma le professeur McGonagall.
-Elle nous a aussi déclaré ne jamais avoir appris certains de ces sortilèges.
-C’est possible, cela dépend du comportement de sa classe et donc, des leçons que les professeurs ont eu le temps de faire.
-D’accord, je comprends. Que les personnes qui s’opposent au rendu du verdict dès maintenant se prononcent.
Personne ne bougea le petit doigt.
-Bien. Que ceux qui sont pour une condamnation lèvent la main.
Quelques mains se levèrent. Mais pas celles de Harry, ni d’Hermione, ni de Ron.
Arriana sourit. Elle sentait que le ministère allait perdre, comme autrefois dans le procès de son juge.
Harry sourit également en ayant la même pensée qu’elle.
-Que ceux qui sont pour un report du verdict lèvent la main.
Une main timide se leva.
-Il est un peu en retard, pensa Harry.
-Que ceux qui sont pour l’abandon des charges lèvent la main.
Le reste des mains se leva. Harry ne les compta pas. Cela ne servait à rien. La sentence était décidée.
-Les charges sont abandonnées à la majorité relative.
La directrice de Poudlard transplana sur-le-champ. Harry se pencha au-dessus du greffier du lui demanda s’il avait tout noté. Ce dernier acquiesça. Ève s’approcha de Harry pour lui parler :
-Merci d’avoir voté pour que je reste à l’école. Mais pourquoi l’avez-vous fait ?
-Tout simplement parce qu’il m’est arrivé une chose similaire quand j’avais quinze ans.
-A vous ? demanda-t-elle d’un ton incrédule.
-Oui, à moi, sauf que c’étaient des Détraqueurs qui m’avaient attaqué.
-Ah, c’est différent, dans ce cas.
-Peut-être pour toi, mais pas pour moi.
-D’accord. Encore mille mercis.
Et elle lui sauta dans les bras et l’embrassa.
Revenir en haut Aller en bas
http://ministere19ans.forumpro.fr
Kingsley Shacklebolt
+ Ministre +
Kingsley Shacklebolt

Nombre de messages : 500
Age : 38
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Points de vie:
20/20  (20/20)
Point d'expérience:
0/100  (0/100)
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Harry Potter 8 : La nouvelle vie, par Kingsley Shacklebolt   Lun 24 Déc - 18:46

Chapitre 3 : Une routine routinière


Quelques instants plus tard, Harry et Ron étaient de nouveau dans le couloir lorsqu’une note se déplia devant eux. Elle disait :
Aux Aurors Potter et Weasley STOP Grave cas de sorcierrécalcitrant dans Londres STOP Localisation précise impossible STOP Allez l’arrêter STOP Merci STOP Secrétaire du ministre STOP FIN
-Eh bien, ça recommence déjà ! On n’a pas de chance. On y va comment ? demanda Ron, exaspéré.
-Tu as raison. On y va en balais. Je pense que ce sera mieux.
Harry et Ron transplanèrent au bureau des Aurors, y prirent leur éclair HP et retransplanèrent à l’extérieur du ministère. Ils enfourchèrent leurs balais et décollèrent. Soudain, ils virent, du ciel, des explosions magiques. Ils foncèrent sur cet endroit et y atterrirent. Ils dégainèrent leur baguette et combinèrent en Stupéfix. Leur adversaire se figea. Harry donna son balai à Ron et ce dernier s’envola. Harry, quand à lui, prit le bras du sorcier stupéfixié et transplana au ministère. Le criminel fut conduit au Service des Usages Abusifs de la Magie.
-Voilà une opération vite faite bien faite Ron. J’espère que nous n’aurons plus beaucoup d’autres opérations comme celle-ci. Elles sont tellement lassantes.
-Oui, tu as raison.

Les journées passèrent, inlassablement, toutes presque identiques, jusqu’à ce jour du 15 août.
Revenir en haut Aller en bas
http://ministere19ans.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Harry Potter 8 : La nouvelle vie, par Kingsley Shacklebolt   

Revenir en haut Aller en bas
 
Harry Potter 8 : La nouvelle vie, par Kingsley Shacklebolt
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nouvelle vie pour Harry Potter? [fic HP]
» Harry Potter [Gryffondor, 5ème année]
» Harry Potter ( l'Elu )
» [Présentation] Chargée de communauté LEGO Harry Potter [Validée]
» Documentaire : A la découverte du vrai monde Harry Potter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ministère de la Magie, 19 ans après :: Le Hors-Jeu :: Fan Fics des Membres-
Sauter vers: